Sandus s’est rejoint à la MicroFrancophonie

La drapeau ancienne de Sandus pour la première baronnie de Sandus (déc. 2009 — avr. 2010). La zénith de l'influence de la langue française et de la culture française était sous la première baronnie.

La drapeau sande ancienne pour la première baronnie de Sandus (déc. 2009 — avr. 2010). La zénith de l’influence de la langue française et de la culture française était sous la première baronnie.

Comme pays trilingue, le Sandus a une histoire française assez une histoire américaine et anglophone. Depuis sa naissance en mai 2009, le Sandus a parlé cette langue internationale et, aujourd’hui, il a décidé de joindre à la MicroFrancophonie, une nouvelle organisation intermicronationale pour les micronations francophones. Le Sôgmô a parlé à la nation sande ce matin, “Sandus s’est joint à la MicroFrancophonie.”

Composée des micronationalistes internationaux qui parlent le français, la MicroFrancophonie est une organisation à but d’avancer des causes de droits de l’homme, d’environnement, et de diplomatie micronationaliste. Sandus a rejoint la organisation après les collègues proches du Sôgmô l’ont créée et après le Sôgmô a rejoint des discussions dans la groupe de l’organisation. Sandus la joindra pour les causes politiques et socioculturelles, comme la couse d’équité et d’égalité.

On ne penserait pas que l’État de Sandus est une nation francophone, mais la deuxième langue officielle de Sandus a une histoire dans Sandus. La première baronnie de Sandus (déc. 2009 — avr. 2010) était influencée par la culture française et par l’histoire du gouvernement français en 19ième siècle.  La langue était officielle depuis mai 2009, sous la Grande Lamate de Sandefreistikhan, et encore quand le Sandus a pris la souveraineté après la Sécession en février 2011. Cette langue n’est pas parlé souvent en Sandus, mais l’adhésion de Sandus à la MicroFrancophonie contribuera à l’identité sande et à l’utilisation de la langue en Sandus. Après l’adhésion, Sandus sera plus et plus francophone — et ça nous rend heureux.

Comme les paroles de la chanson patriotique française, “Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait.”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s